Adresse

Pantin, PARIS

Contact

camion.scratch@gmail.com

Sur le web

CS Paraprod

Accompagnement / Production

Le Camion Scratch c’est quoi ?

  • Le service de livraison culturel et événementiel.
  • La 1ère école de scratch itinérante au monde.

3 antennes en France:
– l’Espace E de La Place, Centre culturel Hip Hop @ Paris (75),
– la Halle Papin. Boite à outils créative & festive @ Pantin (93),
– la Centrifugeuz, Lieu alternatif d’initiatives artistiques et culturelles et d’expérimentations solidaires @ Caen (14).

Clin d’oeil : Le deuxième prix IFCIC Entreprendre dans la culture, organisé par l’IFCIC et le Ministère de la Culture, a été remis par Françoise Nyssen – Ministre de la Culture, à notre équipe en mai 2017.

Résumé du projet :

ACTION 1°) création de la 1ère école de « DJ » itinérante en France. Le « DJing » est une activité musicale émergente nécessitant un équipement spécifique et en quantité suffisante pour que tous les participants puissent pratiquer en même temps.
Objectif : rendre accessible à un large public de jeunes, la culture du « Djing » en mettant à disposition du matériel (platines vinyles, disques, tables de mixage, ordinateurs…) et un encadrement adapté pour les intéressés. L’atelier de DJing permettra également une réflexion sur la notion de jumelage (voir action 2).

ACTION 2°) visites de toutes les villes jumelées ensemble : en Basse-Normandie dans un premier temps (114 villes dans le Calvados, 34 dans la Manche et 18 dans l’Orne), puis au Royaume-Uni (166 villes). Les contraintes budgétaires et géographiques comme les disponibilités des promoteurs limiteront très certainement le nombre de villes visitées. Objectif : Rencontrer et interviewer (type : micro-trottoir) les habitants, les participants de nos ateliers et les acteurs des jumelages concernant les actions mises en places entre leur ville et leur « jumelle » d’Outre-Manche. Amener les habitants à découvrir la culture du DJing. 

LIEUX D’ACTIONS : mise en place d’ateliers au sein de toutes les structures intéressées par le projet en Basse-Normandie principalement : MJC, hôpitaux, collèges, centres de loisirs… puis dans les villes « jumelles » au Royaume-Uni. Rencontres et interviews dans les rues, les mairies, les écoles, les pubs…

LA DURÉE de chacune de nos actions reste à définir.

NOMBRE DE PARTICIPANTS (en moyenne) : 10 participants par ateliers par demi-journée. 30 interviewés par ville visitée.

METHODES POUR LES ATELIERS : réalisation et diffusion de vidéos pédagogiques ou chaque technique de mix, scratch, (etc.) seront expliquées + démonstration et assistance par des encadrants. Réalisation de vidéos & photos-souvenir pour les participants, création d’un blog, facebook… création d’un réseau entre les participants.

METHODES POUR LES RENCONTRES ET LES INTERVIEWS : distribution et retour de questionnaires anonymes lors de nos rencontres avec les jeunes participants aux ateliers et les rencontres organisées avec les acteur des jumelages. Interviews (type : micro-trottoir) dans tous les lieux visités. Présentation de vidéos et des résultats des questionnaires normands lors de nos rencontres au Royaume-Uni, puis vice-versa : retour en Normandie des vidéos et des résultats des questionnaires produits au Royaume-Uni.

Objectifs et priorités :
1°) L’origine du projet de l’école de DJ provient d’un constat : l’évolution des pratiques liées à la culture Hip Hop en Europe. Si des pratiques telles que la danse, le beat box, le graffiti ou le rap se sont démocratisées, elles sont depuis toujours accessibles à tous. Ce n’est pas le cas du DJing qui reste encore inaccessible pour le grand public et particulièrement pour les jeunes. Depuis la mise en place de nos premiers ateliers scratch il y a dix ans, jusqu’à aujourd’hui, la problématique reste la même : le coût du matériel. Les animateurs bénévoles sont donc dans l’obligation de mettre à disposition des jeunes leur matériel personnel. Malgré cela, l’insuffisance de matériel ne permet pas de travailler correctement : les jeunes ont trop souvent à attendre chacun leur tour pour utiliser le matériel et réaliser enfin le travail demandé par les animateurs.
2°) L’origine du projet de visite des villes jumelles provient d’une interrogation : quelles sont les dynamiques qui animent aujourd’hui les jumelages avec le Royaume-Uni dans notre région ? Caen et Portsmouth sont jumelées mais aucun événement culturel ni sportif (par exemple) n’est organisé malgré la proximité géographique, alors que les échanges avec Würzburg (Allemagne) ou encore Nashville (USA) par exemple sont très dynamiques. Seul un projet INTEREG IV a permis des échanges scolaires entre des collèges des deux villes. 

OBJECTIFS :
– Acheter du matériel adapté en quantité suffisante pour travailler avec les jeunes efficacement, et ce sur le long terme.
– Impliquer plus de DJ expérimentés pour permettre de transmettre leur savoir aux jeunes.
– Aller à la rencontre des jeunes, non seulement dans les quartiers difficiles, mais aussi dans les zones rurales, les hôpitaux, les écoles, etc.

Le projet lui-même résulte de la créativité et de l’esprit d’entreprise d’un groupe de jeunes. Le projet impliquera des jeunes dans une démarche artistique comme dans une démarche de réflexion. La citoyenneté européenne, la vie associative, le partage, la diversité culturelle, l’appartenance à un même espace géographique qu’est l’Europe, la solidarité, la création de réseaux intercommunautaires, etc.

C’est pour lutter contre la pauvreté et la marginalisation que nous concentrerons nos efforts : en allant à la rencontre des publics les plus en difficulté, en nous déplaçant physiquement sur site, en développant des actions de proximité.

En Images